manifeste

Nous le savons : face au covid-19, le secteur artistique et culturel a été parmi les premiers secteurs à devoir arrêter ses activités et sera sans doute l’un des derniers à retrouver des conditions d’exercices habituelles. Il est de notre responsabilité collective de trouver des solutions intermédiaires de création artistique qui, au-delà des revendications syndicales concernant les dispositifs de protection des salarié·e·s et des structures de création et de diffusion, contribuent à la relance de notre secteur d’activité et à la défense des droits culturels.

55, un projet artistique et politique

55 est une réponse artistique aux 55 jours de confinement que nous venons de vivre. Cette manifestation, pensée comme un événement festif, se déploie sur l’ensemble du territoire de la métropole de Rouen durant 55 jours consécutifs à compter du 30 juin et jusqu’au 23 août 2020. Elle naît de l’engagement du plus grand nombre d’acteurs.trices du spectacle vivant métropolitain souhaitant renouer avec les publics par l’intermédiaire des structures culturelles du territoire. Organisée dans le respect des mesures sanitaires et des gestes barrières, cette manifestation artistique vise à en faire tomber d’autres : il ne s’agit plus de s’identifier en tant que compagnie ou artiste isolé.e, ni même en tant que structure culturelle définie par une ligne de programmation, mais bien en tant que corporation revendiquant le besoin d’agir ensemble.

Revendiquée dans une dynamique de décloisonnement, 55 rassemble une équipe par jour dans un lieu : salle de spectacle, lieux patrimoniaux ou centres socio-culturels. Sans renoncer à l’exigence et la qualité, les artistes revendiquent, le temps d’une journée, leurs capacités à se saisir des contraintes comme nouvel espace de liberté et de jeu. Cette équipe est composée de 5 artistes réuni.e.s par le hasard des calendriers. Elle a un objectif : créer en quelques heures, un happening présenté au public le soir même, pour une durée de 55 minutes. Il s’agit de faire converger les compétences, les sensibilités et les énergies de chacun.e dans un processus de création singulier, éphémère et in situ.

55, des enjeux communs

La détresse commune a fait naître le désir de nous retrouver collectivement.
Plus encore aujourd’hui, le soutien à la diversité artistique et culturelle s’affirme comme une priorité. Le lien social malmené par le confinement a exacerbé des inégalités déjà présentes notamment face aux droits culturels. Afin de renouer avec le plus grand nombre de spectateurs.trices, la diffusion de ces 55 propositions artistiques s’organise en lien étroit avec les structures culturelles. Réinvestissant leur territoire dans toute sa richesse et sa pluralité, les acteurs.trices locaux expérimentent des processus de création qui s’inscrivent dans un circuit-court de diffusion.

55 prouve la réactivité du secteur public. C’est une réponse exceptionnelle à une situation exceptionnelle. Cette réponse artistique, solidaire et politique est née d’un élan viscéral : la nécessité d’agir ensemble. Face à une initiative a priori irréalisable ou folle, au lieu de la résignation, la réponse positive du secteur culturel fut étonnamment contagieuse. En l’espace de quelques jours seulement, les acteurs.trices du spectacle vivant, les institutions et les structures culturelles se sont mobilisé.e.s et ont répondu présent.e.s.

Qu’ils aient été initiés par l’État ou par les collectivités, les dispositifs récents concernant les salariés intermittent·e·s du spectacle et les structures de production et de création, ont l’ambition d’aider à la survie de notre secteur. Mais cette situation d’urgence nous invite à aller plus loin dès maintenant et à imaginer un projet ambitieux et solidaire. Il s’agit ici de prendre une mesure collective en faveur d’un territoire, indépendamment du circuit classique des programmations. Afin d’éviter le glissement de la précarisation dans le contexte de l’année blanche, il est urgent de permettre au plus grand nombre d’artistes et technicien.ne.s d’exercer à nouveau leurs métiers. Un appel est lancé à toutes les structures culturelles et les municipalités du territoire de la métropole rouennaise, le Département de Seine-Maritime, le Département de l’Eure la Région Normandie et l’État, pour constituer conjointement un fonds de solidarité permettant de soutenir les professionnel·le·s.

55 est une initiative complémentaire à toutes les manifestations culturelles qui pourront avoir lieu : 55 ne veut en aucun cas remplacer les programmations annulées ou reportées. Sa genèse se fonde sur le caractère inédit et a priori non-reconductible. Néanmoins, l’enthousiasme fulgurant que ce projet rencontre laisse finalement ouvert la possible réappropriation et amélioration de cet événement. Ces nouvelles pratiques de décloisonnement des équipes, des disciplines et des circuits de diffusion pourraient peut-être se révéler le terreau de modèles à venir. Le cas échéant, 55 nous aura donné à voir, ne serait-ce qu’un instant, l’horizon de ce “nouveau monde” dont on nous parle tant.

55, un manifeste

Les temps de crises sont propices aux révélations de situations latentes. Si celle que nous venons de vivre met en lumière la fragilité des métiers du spectacle vivant, et la facilité avec laquelle ils peuvent être relégués au second plan, elle permet aussi de prouver la réactivité, la solidarité et la force du rassemblement de tous les acteurs et toutes les actrices culturel.le.s.

Impossible de faire cavalier seul pour chevaucher le tigre.

Les artistes,
les technicien·ne·s,
les institutions,
les municipalités,
les structures culturelles,
les bénévoles

Merci à l'ensemble de nos soutiens

Dons solidaires du public de l'Expansion Artistique - Théâtre Charles Dullin

fonds de solidarité

Afin d’éviter le glissement de la précarisation dans le contexte de l’année blanche, il est urgent de permettre au plus grand nombre d’artistes et technicien.ne.s d’exercer à nouveau leurs métiers. Un appel est lancé à toutes les structures culturelles et les municipalités du territoire de la métropole rouennaise, les départements de Seine-Maritime et de l’Eure, la Région Normandie et l’État, pour constituer conjointement un fonds de solidarité permettant de soutenir les professionnel·le·s.

Dans ce même élan, nous vous invitons à participer à ce fonds de solidarité via la plateforme de collecte.

D’avance un grand merci pour votre générosité.